language proficiency iconCOMPÉTENCES LINGUISTIQUES


L’anglais et le français sont les deux langues officielles du Canada. Dans la plupart des provinces et territoires, l’anglais est la langue d’usage. Le français est communément parlé au Québec et aussi dans certaines régions de l’Ontario, de l’Est du Canada et certaines collectivités francophones ailleurs au pays.

 

La barrière linguistique constitue l’un des plus grands défis que doit surmonter le diplômé en pharmacie formé à l’étranger en arrivant au Canada. Le pharmacien doit compter sur sa capacité à communiquer de manière efficace avec ses patients, son personnel et d’autres professionnels de la santé. L’une de ses principales fonctions consiste à conseiller ses patients et les membres de leurs familles. Il doit être capable de bien communiquer pour les conseiller et répondre à leurs questions sur des médicaments ou problèmes de santé.

Le pharmacien s’acquitte de nombreuses tâches en communiquant verbalement, en lisant ou en écrivant. Il doit souvent consulter de l’information sur des médicaments, remplir des formulaires et échanger de la correspondance avec des professionnels de la santé, des gestionnaires de pharmacie ou des fournisseurs. Il consacre une grande partie de son temps à fournir de l’information aux patients et à communiquer verbalement, par écrit, ou les deux à la fois, avec d’autres professionnels de la santé.

Tous les organismes provinciaux de réglementation de la pharmacie exigent des diplômés en pharmacie formés à l'étranger qu’ils se soumettent à un test de compétences linguistiques et obtiennent la note minimale de passage en lecture, en expression écrite, en expression orale et en compréhension. Avant de subir un test d’aptitudes linguistiques, veuillez vous informer de ceux qui sont reconnus dans la province dans laquelle vous désirez exercer.

Les tests de compétences linguistiques permettent de vérifier si le candidat possède une connaissance de base de l’anglais ou du français. Mais en réalité, le pharmacien doit posséder un niveau de connaissance de la langue beaucoup plus élevé, puisque son travail comprend de nombreux aspects techniques reliés à la formation en pharmacie et en sciences de la santé.

On recommande fortement au candidat ne possédant pas un niveau de compétence avancé en anglais ou en français de commencer à suivre un programme de formation linguistique dès que possible. Il aura beaucoup plus de chances d’obtenir un permis d’exercice.